Hépatites A, B, et C

Hépatite A

Hépatite B

Hépatite C

Comment peut-on garder son foie en santé?

Comment peut-on réduire les risques d’infection pendant les relations sexuelles?

Comment peut-on réduire les risques d’infection liés à la consommation de drogues?

Renseignements

 

Qu’est-ce que l’hépatite A?

L’hépatite A est causée par un virus contagieux qui s’attaque au foie. L’hépatite A peut varier d’une maladie bénigne durant quelques semaines à une maladie grave qui dure plusieurs mois. Il s’agit de l’un des différents types de virus d’hépatite qui causent de l’inflammation et peuvent nuire à la capacité du foie de bien fonctionner.

Quels sont les symptômes?

Les personnes infectées par le virus de l’hépatite A peuvent présenter divers symptômes. Il arrive qu’aucun symptôme ne se manifeste, mais les personnes peuvent quand même propager l’infection à d’autres. Souvent, chez les personnes infectées par l’hépatite A, les symptômes suivants apparaissent de 15 à 50 jours après l’exposition au virus :

  • Fatigue (sensation de fatigue)
  • Jaunisse (la peau et le blanc des yeux prennent une teinte jaunâtre
  • Urine foncée et selles pâles
  • Douleurs abdominales, nausées, vomissements, faible appétit
  • Diarrhée
  • Fièvre

Les symptômes sont souvent bénins et durent généralement une à deux semaines. Dans les cas graves, les symptômes peuvent persister pendant plusieurs mois. L’hépatite A est plus sérieuse chez les femmes enceintes (particulièrement au troisième trimestre de grossesse) et peut entraîner la mort dans certains cas.

Il existe actuellement un vaccin approuvé contre l’hépatite A. Une fois vacciné, vous êtes immunisé pour la vie. Si vous avez déjà été infecté par le virus, votre corps a développé une immunité naturelle.

Comment l’hépatite A se transmet-elle?

Le virus de l’hépatite A se transmet d’une personne à l’autre par contact avec des excréments (selles) contaminés. Les gens peuvent être porteurs du virus sans ressentir de symptômes et le transmettre à d’autres personnes ou contaminer des aliments ou des surfaces. Le plus souvent, le virus se transmet par :

  • Contact sexuel avec une personne infectée (contact oral anal)
  • Partage d’aiguilles et d’accessoires servant à la consommation de drogues
  • Un préposé à la manutention des aliments infecté
  • Des mains mal lavées après avoir utilisé les toilettes ou avoir aidé quelqu’un à le faire
  • La contamination durant la récolte, la fabrication et la transformation des aliments
  • Des personnes qui voyagent dans des pays où l’hépatite A est courante

Voici quelques sources possibles de contamination à l’hépatite A par les aliments :

  • Eau contaminée
  • Mollusques et crustacés crus ou insuffisamment cuits
  • Fruits et légumes crus

Comment diagnostique-t-on l’hépatite A?

On peut diagnostiquer l’hépatite A à l’aide d’un test sanguin. Ce test peut indiquer si une personne est infectée par l’hépatite A, l’a été par le passé (et est guérie) ou si elle a déjà reçu le vaccin. 

Comment puis-je me protéger contre l’hépatite A?

Les conseils suivants vous aideront à vous protéger, vous et votre famille, contre l’hépatite A :

  • Discutez avec votre médecin de la possibilité de vous faire vacciner contre l’hépatite A
  • Lavez-vous les mains après avoir utilisé les toilettes et changé des couches, ou avant de cuisiner et de manger
  • Lorsque vous voyagez, surtout dans des pays en développement :
    • Buvez uniquement de l’eau embouteillée ou bouillie
    • Évitez les glaçons dans vos boissons
    • Mangez uniquement des aliments fraîchement cuits
    • Évitez les fruits et les légumes crus non pelés
  • Cuisez les aliments jusqu’à ce qu’ils atteignent une température interne sécuritaire, en utilisant un thermomètre numérique

Si vous pensez avoir été exposé à l’hépatite A, consultez immédiatement votre médecin. Le vaccin peut prévenir l’apparition des symptômes, s’il est administré dans les deux semaines suivant l’exposition.

Si vous avez été exposé à l’hépatite A ou à une autre maladie gastro-intestinale, ne cuisinez pas pour d’autres personnes

Qu’est-ce que l’hépatite B?

L’hépatite B est une infection virale qui s’attaque au foie. On peut vivre longtemps (de 20 à 30 ans) avec l’hépatite B avant de commencer à avoir des symptômes, à se sentir malade ou à présenter des signes de dommages au foie. Sans test, traitement ou suivi de la part d’un fournisseur de soins de santé, le foie peut s’endommager et les personnes tombent malades.

L’hépatite B est très répandue dans certaines parties du monde, par exemple, en Afrique du Sud du Sahara, en Asie de l’Est et dans certaines régions de l’Amérique centrale et de l’Amérique du Sud.

Quels sont les symptômes?

La plupart des gens atteints de l’hépatite B n’ont pas de symptômes. Toutefois, certaines personnes peuvent présenter les symptômes suivants :

  • Fatigue
  • Jaunisse (la peau et le blanc des yeux prennent une teinte jaunâtre)
  • Urine foncée et selles pâles
  • Douleurs abdominales, nausées, vomissements, faible appétit

Comment se transmet l’hépatite B?

L’hépatite B se propage par contact avec le sang, le liquide pré-éjaculatoire, le sperme, les sécrétions vaginales, les sécrétions anales et la salive d’une personne infectée par le virus de l’hépatite B. Les principaux facteurs de risque pour la transmission de l’hépatite B d’une personne à une autre sont les suivants :

  • Les relations sexuelles anales ou vaginales et le partage d’accessoires sexuels
  • La transmission mère-enfant (pendant la grossesse ou l’accouchement)
  • Partager des aiguilles, des seringues ou d’autre équipement utilisé pour s’injecter des drogues (réchauds, filtres, etc.) ou du matériel servant à renifler ou à fumer des drogues, comme des tiges, des billets de banque ou des pailles
  • Les séances de tatouage, de modification ou de perçage corporel, de manucure ou de pédicure ainsi que les traitements d’acupuncture au moyen de matériel non stérile
  • Le partage de produits d’hygiène personnelle, notamment des rasoirs, des brosses à dents et des coupe-ongles
  • Procédures médicales / chirurgicales où les pratiques de prévention et de contrôle des infections sont inadéquates

L’hépatite B ne se transmet pas :

  • Par une simple poignée de main
  • Par les câlins et les baisers
  • Par la toux ou les éternuements
  • Par la nourriture ou l’eau
  • Par le partage des ustensiles
  • Par l’allaitement maternel

Comment diagnostique-t-on l’hépatite B?

Un test sanguin permet de détecter le virus de l’hépatite B. Ce test peut révéler si une personne a l’hépatite B, si elle a eu l’hépatite B par le passé (et qu’elle est maintenant guérie) ou si elle a déjà été vaccinée contre le virus. La plupart des tests sont précis dans les quatre semaines suivant l’exposition, mais pour certaines personnes, il peut s’écouler de trois à six mois avant qu’elles n’aient un résultat positif. Si tel est votre cas, il se peut que l’on vous invite à subir un nouveau test.

Que se passera-t-il si mon test de dépistage de l’hépatite B est positif?

Votre organisme réussira peut-être à se débarrasser du virus naturellement sans traitement au cours des six premiers mois : la majorité des adultes éliminent le virus et développent une immunité permanente. Toutefois, la majorité des bébés et des enfants qui contractent l’hépatite B développeront une hépatite B chronique. 

  • L’hépatite B est incurable, mais il existe des options en matière de traitements qui peuvent aider à réduire les dommages au foie.
  • Pour réduire le risque de transmission du virus de l’hépatite B à votre bébé, votre médecin veillera à ce que celui-ci reçoive une injection d’immunoglobuline et le vaccin contre l’hépatite B à la naissance.
  • Votre fournisseur de soins de santé ou votre infirmière en santé publique vous offrira des ressources, des conseils, du soutien ainsi que de l’information afin de vous aider à orienter vos soins. Elle vous mettra, entre autres, en contact avec les services communautaires ou des travailleurs sociaux.
  • Votre fournisseur de soins de santé ou une infirmière en santé publique vous aidera à informer vos contacts familiaux, vos partenaires sexuels et ceux avec qui vous avez partagé du matériel pour l’utilisation de drogues, afin de les encourager à se faire tester pour l’hépatite B, à évaluer leur état immunitaire et à fournir une protection vaccinale à ceux qui ne sont pas immunisés. Ils peuvent se faire vacciner gratuitement contre l’hépatite B par le biais de SPO.

Qu’est-ce que l’hépatite C?

L’hépatite C est une infection virale qui s’attaque au foie. On peut vivre longtemps (de 20 à 30 ans) avec l’hépatite C avant de commencer à avoir des symptômes, à se sentir malade ou à présenter des signes des dommages au foie. Sans test, traitement ou suivi de la part d’un fournisseur de soins, le foie peut s’endommager et les personnes tombent malades. L’hépatite C est très répandue dans certaines parties du monde, par exemple, l’Asie centrale, l’Asie de l’Est et l’Asie du Sud, l’Australasie et l’Océanie, l’Europe de l’Est, l’Afrique du sud du Sahara, l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient.

Quels sont les symptômes?

La plupart des gens atteints d’hépatite C n’ont pas de symptômes. Certaines personnes peuvent présenter les symptômes suivants :

  • Fatigue
  • Jaunisse (la peau et le blanc des yeux prennent une teinte jaunâtre)
  • Urine foncée et selles pâles
  • Douleurs abdominales, nausées, vomissements, faible appétit

Comment se transmet l’hépatite C?

L’hépatite C se propage par contact avec le sang d’une personne infectée par le virus de l’hépatite C. Les principaux facteurs de risque pour la transmission de l’hépatite C d’une personne à une autre sont les suivants :

  • Le partage d’aiguilles, de seringues ou d’autres instruments servant à l’injection de drogues, entre autres les réchauds, les filtres, les tiges, les pailles et les billets d’argent roulés.
  • Si vous avez reçu, avant 1992, du sang, des produits sanguins ou de l’immunoglobine
  • Les séances de tatouage, de modification ou de perçage corporel, de manucure ou de pédicure ainsi que les traitements d’acupuncture au moyen de matériel non stérile
  • Le partage de produits d’hygiène personnelle, notamment des rasoirs, des brosses à dents ou des coupe-ongles
  • La transmission mère-enfant (pendant la grossesse ou l’accouchement)
  • Les rapports non protégés (c’est-à-dire sans condom) qui présentent un risque élevé de transmission par le sang, comme les relations sexuelles anales, les rapports sexuels violents, les relations sexuelles pendant les menstruations, les rapports sexuels sous l’influence de la drogue, etc.

Comment diagnostique-t-on l’hépatite C?

Un test sanguin en deux étapes permet de détecter le virus de l’hépatite C : un test de dépistage des anticorps et un test d’ARC. Dans les six mois suivant l’infection, presque chaque personne présente dans son sang des anticorps pouvant être mesurés au moyen du test de dépistage des anticorps de l’hépatite C. Si l’on détecte des anticorps, un test d’ARC est prescrit afin de déterminer si vous avez le virus de l’hépatite C. Les anticorps de l’hépatite C demeurent toujours positifs dans le sang, même une fois que la personne s’est débarrassée du virus. Même les personnes qui se sont débarrassées du virus (avec ou sans traitement) peuvent contracter l’hépatite C à nouveau.

Que se passera-t-il si mon test d’ARN est positif?

L’hépatite C est une infection qui peut être traitée. Le quart des personnes atteintes de l’hépatite C réussissent à se débarrasser du virus sans traitement, mais la plupart des gens doivent être traités pour en guérir. Si votre test d’ARC est positif, vous serez dirigé vers un spécialiste de l’hépatite. Vous déciderez avec votre spécialiste du traitement à suivre; celui-ci dure généralement trois mois.

Comment peut-on garder son foie en santé?

  • Réduisez ou éliminez votre consommation d’alcool, de drogues et de tabac
  • Faites-vous vacciner contre l’hépatite A et B
  • Consultez votre fournisseur de soins de santé ou votre pharmacien avant de commencer à prendre de nouveaux médicaments ou des remèdes naturels

Comment peut-on réduire les risques d’infection pendant les relations sexuelles?

  • Utilisez un condom interne ou externe chaque fois que vous avez des relations sexuelles orales, vaginales ou anales
  • Utilisez uniquement des lubrifiants à base d’eau et de silicone
  • Si vous partagez des accessoires sexuels, couvrez-les d’un condom et changez le condom chaque fois qu’ils passent d’une personne à l’autre
  • Faites-vous tester régulièrement pour les infections transmissibles sexuellement (ITS)

Comment peut-on réduire les risques d’infection liés à la consommation de drogues?

  • Utilisez du nouveau matériel chaque fois que vous consommez. Cette recommandation concerne les pipes, les aiguilles, les seringues et le reste du matériel (réchauds, filtres et eau, p. ex.).
  • Ne partagez jamais votre matériel de consommation, même avec votre partenaire sexuel
  • Faites appel aux programmes d’échange d’aiguilles et de seringues ou aux services de consommation supervisée afin d’obtenir du nouvel équipement et de profiter de services de réduction des méfaits

Renseignements :

Fondation canadienne du foie – www.foie.ca ou composez le 1-800-563-5483

Santé  Canada — www.phac-aspc.gc.ca

Ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l’Ontario – http://www.health.gov.on.ca/fr/public/programs/hepatitis/hep_c.aspx/fr

www.catie.ca (La source canadienne de renseignements sur le VIH et l’hépatite C) ou composez sans frais le 1-800-236-1638

Appelez la Ligne d’info de santé sexuelle de l’Ontario au 1-800-668-2437 si vous avez des questions ou avez besoin d’aide.

www.lesexeetmoi.ca

Contact Us