Les mythes autour du vapotage

Il y a de multiples « faits » alternatifs autour du vapotage. Que ce soit à l’école, dans ta communauté ou en ligne, il est important de connaître les faits les plus exacts. Nous avons fait les recherches pour toi. Nous avons compilé nos principaux mythes sur le vapotage avec les faits étayés par la recherche !

Mythe #1 : Le vapotage n’est pas mauvais pour toi

Fait : Le vapotage n’est pas sain ! La plupart des vapoteuses contiennent de la nicotine, la drogue qui crée le plus de dépendance dans le monde. Une fois que la nicotine entre dans le système, elle commence immédiatement à altérer le cerveau de l’utilisateur. C’est dangereux pour les jeunes, car le cerveau n’arrête pas de se développer avant l’âge de 25 ans. Les contenants contiennent également du jus électronique ou des liquides. Ces liquides contiennent de nombreux autres produits chimiques, dont certains causent le cancer. L’utilisation de vape peut entraîner une dépendance à la nicotine.

Mythe #2 : Vapoter est plus sain que de fumer des cigarettes

Fait : Santé Canada affirme que les vapoteuses sont moins nocifs que les cigarettes de tabac. Moins nocif ne signifie pas sans danger ! Les vapes sont toujours nuisibles pour la santé. Ils contiennent de la nicotine, un produit chimique qui altère le cerveau après la première utilisation. La nicotine affecte également la mémoire et la concentration. La vapeur peut contenir de nombreux produits chimiques dont la toxicité est connue. Les effets à long terme de l’inhalation de ces substances dans les vapes sont inconnus. D’autres recherches sont nécessaires sur les risques pour la santé liée à la vapeur usée.

Mythe #3 : Vapoter va m’aider à arrêter de fumer

Fait : Il n’y a pas assez de recherches pour appuyer l’allégation selon laquelle le vapotage peut aider les gens à arrêter de fumer. Si tu, un ami ou un membre de ta famille veut arrêter de fumer, connais-tu la thérapie de remplacement de la nicotine (TRN) ? Ils sont sans risque et efficaces. Ces produits comprennent l’inhalateur de nicotine, le timbre, la pastille et la gomme à mâcher. Si tu souhaites arrêter de fumer, consultez notre section Essayer d’arrêter de fumer.

Mythe #4 : Vapoter ne crée pas de dépendance

Fait : La nicotine est la drogue qui crée le plus de dépendance sur terre ! C’est à la fois un stimulant et un dépresseur. La plupart des vapes contiennent de la nicotine, ce qui les rend addictives. Le processus de dépendance commence après une seule consommation. Lorsque la nicotine atteint le cerveau, elle augmente les niveaux de dopamine. La dopamine déclenche les récepteurs de plaisir dans ton cerveau. Cette dose de nicotine dans le cerveau ne dure pas longtemps, ce qui fait que ton cerveau veut plus de nicotine. Plus tu utilises de nicotine, plus vite ton cerveau en devient dépendant. Cela mène à des envies de nicotine, dans lesquelles ton cerveau a besoin de plus de nicotine plus souvent pour se sentir bien. Cette dépendance à la nicotine se manifeste au fil du temps, mais commence après une seule utilisation.

Mythe #5 : Vapoter n’est pas cher

Fait : Disons que tu utilises des vapoteuses jetables. Ils coûtent plus cher par cartouche, mais il n’y a pas de batterie ou de jus électronique à acheter et à remplir. Ils coûtent généralement entre 8 $ et 12 $ par produit. Ça pourrait te coûter 1400 $ par an. C’est assez pour acheter un aller-retour à Disneyland avec un peu d’argent restant pour 12 jours de repas. Disons maintenant que tu utilises un produit rechargeable à la place. Ils sont assez chers et leur prix varie. Certains commencent à aussi peu que 25 $, tandis que d’autres coûtent jusqu’à 145 $. Et ça n’inclut pas le liquide ou le jus électronique. Pour remplir la cartouche, il faut compter de 3 à 7 $ par recharge par saveur. Quelqu’un qui vapote remplira sa cartouche environ 200 fois par an. Cela équivaut à près de 600 $ par année, ou à une inscription au gym. En fin de compte, le vapotage draine ton portefeuille. Si tu ne fumes pas et que tu commences à vapoter, alors tu n’économiseras pas d’argent.

Mythe #6 : Tout le monde vapote

Fait : 23 % des élèves du secondaire d’Ottawa de la 9e à la 12e année ont utilisé une vapoteuse au moins une fois. C’est 77 % de moins que tout le monde. L’industrie du vapotage essaie de le rendre cool. Ils utilisent le même livre des compagnies de tabac. Comme un emballage flashy, lumineux et coloré. Ou en faisant la promotion d’endossements de célébrités, ou en faisant des trucs de vapeur sur les médias sociaux. L’industrie du vapotage ne se soucie pas de ta santé, elle se soucie de ton argent. La réalité, c’est que la majorité des jeunes d’Ottawa ne vapotent pas. Ne sois pas un imitateur. Sois unique, sois fidèle à toi-même et fais ta propre voie !

Mythe #7 : Le vapotage, c'est juste de la vapeur d'eau

Fait : Les vapes contiennent au moins 10 produits chimiques liés à des méfaits comme le cancer, les anomalies congénitales et les troubles de la reproduction.

L’industrie du vapotage n’est pas tenue d’énumérer les ingrédients pour les consommateurs. Ils se concentrent plutôt sur les saveurs flashy, pas sur les produits chimiques mortels. L’e-liquide seul peut mettre la vie en danger s’il est avalé, ce qui peut causer :

  • la nausée
  • le vomissement
  • les tremblements
  • les crises épileptiques
  • la difficulté à respirer

Le nombre exact de produits chimiques trouvés dans les vapes n’est pas connu. Nous savons qu’il y a un large éventail de produits chimiques dans les vapoteurs. Voir cette section pour plus d’informations. Ces produits chimiques peuvent être mortels, mais lorsqu’ils sont chauffés, ils deviennent encore plus dangereux. Tant pis pour être bénin !

Contact Us