Effets de l'alcool

L’alcool est un dépresseur. L’alcool ralentit certaines parties du cerveau, y compris celle qui contrôle la respiration. Il peut modifier la façon dont une personne pense, agit et se sent.

L’effet de l’alcool diffère d’une personne à une autre. Certaines personnes estiment que l’alcool les rend plus calmes et détendues, plus bavardes, moins gênées, qu’il les réchauffe ou diminue leur coordination. D’autres trouvent que l’alcool les rend déprimés ou agressifs.

N’oublie pas qu’il faut du temps au foie pour éliminer l’alcool de l’organisme.

Consommation excessive d'alcool

La consommation d’une grande quantité d’alcool en peu de temps est nocive pour la santé. Il s’agit là de consommation excessive d’alcool. On entend par consommation excessive d’alcool le fait de prendre, en une seule occasion, au moins quatre consommations ou plus pour les femmes ou au moins cinq consommations ou plus pour les hommes.

L’effet à court terme le plus courant de la consommation excessive d’alcool est la gueule de bois, qui peut se manifester par de la fatigue, une sensation de malaise, des vomissements et des maux de tête.

La consommation excessive d’alcool peut également entraîner une intoxication alcoolique, un comportement violent, des rapports sexuels non planifiés et la prise de mauvaises décisions. Les vomissements sont une réaction de l’organisme à un taux élevé d’alcool dans le sang. Il s’agit également d’un signe d’intoxication alcoolique.

Intoxication extrême:

Peut entraîner une surdose d’alcool, également appelée intoxication alcoolique. Il s’agit d’une urgence médicale : il faut appeler le 9‑1‑1. Si une personne intoxiquée à l’alcool ne reçoit pas de soins médicaux immédiats, elle pourrait perdre connaissance, tomber dans le coma ou mourir.

Les signes d’intoxication alcoolique sont les suivants :

  • Peau bleuâtre ou grisâtre, froide et moite;
  • Vomissements sans éveil;
  • Perte de connaissance (la personne ne se réveille pas lorsqu’on la pince);
  • Ralentissement de la respiration;
  • Incontinence (perte de contrôle de la vessie et des intestins).

Le réflexe nauséeux, qui empêche que l’on s’étouffe, est également ralenti; une personne peut donc s’étouffer avec ses propres vomissures. Si une personne est très intoxiquée (ou « soûle »), il ne faut jamais la laisser seule en supposant que ça va passer si elle dort.

Contact Us